visit@gorskikotar.hr

Sume i planine Gorski kotar

Le Gorski kotar

L'oasi verte de L'Europe

Le Gorski kotar

L'oasi verte de L'Europe

Le Gorski kotar se situe à l’intersection de la Méditerranée, de la plaine de Pannonie et des zones montagneuses attractives qu’elle occupe ; cette région est depuis toujours réputée pour la rigueur de son climat. Les hivers y sont particulièrement rudes et longs, idéals pour profiter des idylles enneigées et des sports d’hiver. Le printemps qui tarde à s’installer dans la région du Gorski kotar vous offre l’occasion de venir apprécier le réveil de la nature dont les charmes ne se ratent pas.

Les étés bénéficient de températures clémentes avec des nuits fraîches qui offrent un repos de qualité et une protection durant les périodes de canicule. La période de l’automne, saison des cueillettes vous charmera avec ses panoplies de couleurs et inspirera l’hédoniste qui sommeille en vous. Les lieux pittoresques de cette campagne montagnarde abritent des stations thermales dont les bienfaits médicinaux sont complétés par l'air pur de la montagne qui offre la meilleure des régénérescences.

Golubinjak0057

Si vous êtes à la recherche d’un calme méditatif ou d’un repos actif, d’une aventure inoubliable ou de nuits agréables à côté de la cheminée, vous êtes au bon endroit.

Le Gorski kotar est l’oasis verte de l’Europe et de Croatie, région dans laquelle on ressent l’harmonie existante entre l’homme et la nature. Dans les paysages constitués de lacs limpides, de prairies ensoleillées, de nombreuses sources, ruisseaux et rivières, de belles collines et montagnes, c'est une destination idéale pour faire de superbes excursions et passer d'inoubliables vacances.

Si vous êtes à la recherche d’un calme méditatif ou d’un repos actif, d’une aventure inoubliable ou de nuits agréables à côté de la cheminée, vous êtes au bon endroit. Si vous souhaitez découvrir la richesse de son patrimoine culturel et authentique de sa nature, la région du Gorski kotar vous étonnera à plusieurs titres. Elle est imprégnée d'une riche tradition et de valeurs culturelles qui sont visibles à travers toutes les strates de la destination, de sa gastronomie jusqu’à la magnifique architecture de sa nature.

Durant toutes les saisons, vous ressentirez ici l’adrénaline des vacances actives et sportives pendant lesquelles vous profiterez des richesses de la table régionale, composée des plus grandes spécialités gastronomiques faites de produits du terroir et de gibiers. Laissez-vous aller dans les bras de cette magnifique Mère Nature, qui a un effet bénéfique sur le corps humain.
Découvrez des coins de nature intacte qui cachent des beautés rares et des havres de paix, des paysages verdoyants où vous serez bercés par le doux murmure de la forêt. La chaleur des lieux pittoresques du Gorski kotar et de leurs habitants touchera votre âme, et l'hospitalité de vos hôtes saura vous réconforter chaleureusement.

Les principaux centres du Gorski kotar sont la ville de Delnice et les villages de Fužine, Ravna Gora, Vrbovsko, Mrkopalj, Čabar, Lokve, Brad Moravice et Skrad. Chaque micro-localité propose une offre authentique, alliant à un riche patrimoine traditionnel, un patrimoine touristique moderne. Tous ont en commun la tradition du Gorski Kotar faite d’une nature intacte et comptant sur des hôtes hospitaliers. Oubliez le stress et profitez des bienfaits de la vie.

Zaboravite stres i uživajte u ljepšoj strani života.

Situation géographique du Gorski kotar

Le Gorski kotar se situe dans la partie ouest de la Croatie, entre les régions de la Lika et la Slovénie. Au nord, sa frontière part de la source de la rivière Čabranka, puis longe la rivière Kupa jusqu’au village de Zdihovo Bosiljevsko. Il s’agit en fait de la frontière politico-étatique et historique avec la Slovénie. Sur la partie nord-ouest, depuis la source de la Čabranka jusqu’aux villages de Prezid, Čabarska Polica aux pentes occidentales du massif de Obruč vers Klana, c'est ici la frontière historique, naturelle-géographique et ethnique de la région.

C’est ici que jusqu’à la moitié du IVème siècle s’est maintenu le mur romain défensif construit par les romains depuis Rijeka jusqu’à Prezid avec des fortifications et des tours, dont le but était de se protéger des peuplades illyriennes des Japodes. C’est ici, que se sépare la zone du bloc montagneux croate des massifs enneigés slovènes.

Vers le sud-ouest, la frontière traverse les flancs du massif de Obruč au-dessus du champ de Grobnik, via les villages de Kamenjak, Hum, Draževski vrh, puis la vallée de Vinodolski, Pleteno, Luka Krmpotska, Alan et Krivi Put, à une altitude constante d’environ 700 m au-dessus du niveau de la mer.

La frontière marque clairement le passage entre la zone sèche et nue du Primorje vers les parties boisées de la zone montagneuse. Vers l’est, la frontière du Gorski kotar jouxte la vallée de la zone des villes de Ogulin et Plaški. La frontière part du village de Severin na Kupi vers Krpelj en excluant le champ de Ogulin jusqu’au village de Ogulinski Hreljin, puis vers les flancs du massif montagneux de Klek et Modruško Zagorje, jusqu’à Modruš.

La frontière sud-est apparaît comme une vaste zone de transition. Elle comprend la partie entre les routes de Rudolf et de Joséphine avec ses passages appelés Drežnički ou Kapelski kraj. La principale caractéristique de la zone est liée au karst qui est recouvert de forêts.

En superficie, le Gorski kotar compte 1270 km2, dont plus de 80 % compte pour de la forêt. Bien que le Gorski kotar soit un territoire géographique typique, il peut être divisé en 3 zones caractéristiques qui ont laissé sur les habitants des traces indélébiles. La partie ouest du Gorski kotar a toujours était orientée vers la ville de Rijeka et sa région maritime du Primorje alors que la partie est a toujours été tournée vers les villes de Karlovac et de Zagreb. Pour sa part, le nord, qui est plutôt enclavé par rapport au reste de la région, a toujours évolué selon ses propres caractéristiques sous l’influence de la Slovénie, développant des industries et des traditions plus spécifiques tel l’artisanat, l’industrie du bois ou les métiers traditionnels. La partie ouest du Gorski kotar est la plus développée avec ses axes de transport, la richesse de ses ressources en eau, son commerce et ses métiers, alors que la partie est de la région est plutôt industrielle et agricole, bien que le poids de cette dernière régresse.

Climat

Les zones du Gorski kotar se situant à une altitude supérieure à 1200 m au-dessus du niveau de la mer appartiennent à la zone subarctique, avec un climat de forêts enneigées, tandis que la zone montagneuse inférieure appartient à la zone du climat chaud-tempéré et humide.
Les caractéristiques du climat du Gorski kotar sont des étés courts et frais et des hivers rudes et longs avec beaucoup de neiges. Cette partie de la Croatie se démarque principalement du fait des nombreuses précipitations qui s’y déversent, générant une végétation luxuriante. Il s’agit d’une conséquence de la proximité avec la mer Adriatique et des effets liés à la hauteur du relief. Les prévisions météorologiques sont suivies de près par les habitants de cette région car elles dictent véritablement le mode de vie de la population.

Le mois le plus froid est le mois de janvier et le plus chaud, le mois de juillet. Le temps le plus nuageux est le mois de septembre et le brouillard est le plus fréquent en novembre et décembre. Les jours les plus clairs de l’année interviennent en août, et les plus fortes précipitations ont lieu en novembre et décembre ; les plus faibles étant en juillet et août. Les chutes de neiges sont abondantes en janvier et février. Les températures moyenne sont de -1,2°C en janvier et de 16,8°C en juillet. Les moyennes annuelles de précipitations sont de 2486 mm sur l’ensemble régionale et atteignent 3579 mm au mont Risnjak.

gorski-kotar-klima

Histoire

La grotte de Bukovac, site qui se trouve sur la commune de Lokve, démontre qu’une présence humaine fût enregistrée dans la région du Gorski kotar dès les phases avancées du haut paléolithique. Dans cette grotte ont été trouvées des traces d’homme préhistorique ainsi que de nombreux restes d’animaux qui ont vécu dans la zone, tels que l’ours des cavernes et la panthère.

Au moyen âge, les routes principales évitaient les passages difficiles de ces zones forestières montagneuses. À l’époque de la domination romaine sur nos territoires, les routes les plus importantes en provenance de la zone italienne faisaient le détour de la région du Gorski kotar soit au nord ou au sud ; c’est ainsi que cette zone se trouvait au milieu des provinces de Dalmatie et de Pannonie ce qui la plaçait en dehors des principaux flux et activités économiques de l'époque. Les premiers changements observés datent de la période des grandes migrations, conséquence des entrées des Barbares depuis les zones de l’est et du nord, notamment à partir du IVème siècle, après les coups portés par la civilisation gothique sur l’Empire romain. Le témoin de ces temps anciens sont les restes des murs des Liburnes (Liburnijski limes) qui s’étendent depuis la ville de Rijeka (Tarsatika) jusqu’à Prezid dans le Gorski kotar, en passant par le champ de Grobnik. La chute puis la disparition de l’Empire romain, au Vème siècle, ont engendré de constantes modifications de pouvoir dans la région avec la présence des Lombards, Francs et Byzantins. C’est au VIIème siècle que les Croates sont arrivés et se sont installés sur la zone.

La véritable colonisation du Gorski kotar, de manière structurée, selon des projets politiques et économiques débute seulement durant la seconde moitié du XIIIème siècle. Après les invasions turques, à la fin du XVème siècle, les Frankopans ont colonisé de manière plus franche l’ensemble de la zone en recourant à l'installation des habitants ayant fui les avancées turques depuis les zones plus au sud.

Les princes de l’île de Krk, et plus tard les Frankopans vont développer leurs propriétés jusqu’aux frontières avec la région de Kranj, en dynamisant leurs activités économiques et culturelles. Les premières localités qui se sont développées sur la zone du Gorski kotar sont mentionnées en date de 1481, lorsque le tribunal de Zagreb demande au prince Stjepan Frankopan de respecter les exemptions accordées aux commerçants de Zagreb qui exercent leurs activités dans les villages et villes de Lukovdol, Brod, Moravice, Vrbovsko, Delnice et Lokve. En raison de son positionnement stratégique et des passages facilités de l’autre côté de la rivière Kupa, Brod s’est progressivement établi comme centre domanial.

Au XVIème siècle, les Frankopans sont succédés par la famille des Zrinski qui développe activement ses liens commerciaux vers les autres régions de Croatie via Vinodol, vers la Slovénie, puis la Hongrie. À cette époque, est mis en avant la ville de Čabar qui deviendra même une principauté autonome. Le Gorski kotar reste en possession des princes de la famille Zrinski jusqu’à leur chute en 1670. À partir de là, le pouvoir se transmettra au gré des luttes féodales jusqu’à l’implantation de la monarchie austro-hongroise sur la région.

On distingue particulièrement deux grandes dates dans l’histoire du Gorski kotar ; lorsque a été formé le Processus Montanus ou Gorski kotar : le 7 novembre 1777, après décision de l’Impératrice Marie-Thérèse sur instance de son fils l’Empereur Joseph II, elle unifia administrativement la province. La seconde date importante pour la région est : le 10 novembre 1777 lorsque eut lieu à Mrkopalj, l’assemblée régionale de Severin qui décida d’une nouvelle division administrative et territoriale créant le département du Gorski kotar. L’histoire de la création administrative du Gorski kotar s’est déroulée sur environ deux siècles et demi.

Le moment le plus important pour le développement économique de la région du Gorski kotar a été celui de la construction des voies de communication. C’est en 1726 qu’a débuté la construction de la route Caroline, donnant immédiatement les contours et le rythme du développement global du pays et pas seulement de la région. La route Caroline a été appelée ainsi d’après le nom du roi Karlo III. Elle a été construite sur des terrains difficiles et inhabités, des gorges et des vallées désertes, suivant les hautes montagnes et les cols sur lesquels les hivers sont rigoureux et longs. L’entretien de telles routes étaient quasi impossible. Bien que la route Caroline n’ait pas rempli son objectif initial, elle a néanmoins aidé au développement économique du Gorski kotar et lui a permis de se structurer progressivement comme région à part entière de la Croatie, y compris sur le plan des transports. C’est en 1803 qu’a débuté la construction de la route de Marie-Louise (Lujzinska cesta) qui est encore aujourd’hui, sans grands changements depuis, le point de passage normal pour les véhicules motorisés se rendant de Karlovac à Rijeka ; elle fût à l’époque un lien majeur entre la région du Gorski kotar et la zone de la région côtière du Primorje.

Au milieu du XIXème siècle, la construction de la ligne de chemins de fer à travers le Gorski kotar a permis de relier Rijeka à Budapest. C’est à partir de là qu’ont été réunies les conditions ayant permis le développement démographique et économique de la région mais seulement à partir du XXème siècle. Au cours de notre histoire moderne, c’est la construction de l’axe autoroutier Rijeka-Zagreb qui a offert les vraies possibilités du développement économique régional contemporain.

Kako doći do Gorskog kotara

Prometna povezanost omogućuje vam da ste za sat vremena u Zagrebu, hrvatskoj metropoli te za pola sata na Mediteranu, primjerice u Rijeci, Novom Vinodolskom, Opatiji…

Automobilom ili autobusnim linijama

Državnom auto cestom D3 Rijeka – Zagreb, a izlazi do glavnih naselja Gorskog kotara su Ravna Gora, Delnice, Vrata i Vrbovsko.

Avionom

Avionske destinacije su zračne luke u Zagrebu, Dr. Franjo Tuđman, u Rijeci, točnije na otoku Krku te nešto udaljenija zračna luka u Puli. 

Željeznicom

Umreženost željezničkog prometa omogućuje jedinstven doživljaj destinacije i kvalitetan pristup svim većim mjestima u Gorskom kotaru. Glavne željezničke postaje su Delnice, Fužine, Kupjak, Vrbovsko… (dodati molim)

Gorski kotar logo ljeto

Le Gorski kotar

Irrésistible